Bienvenue

Bienvenue sur notre blog .. Vous trouverez sur ces quelques pages notre expérience quotidienne durant trois années sans voiture. Nous espérons que celle-ci vous aidera à sauter le pas ou en tout cas à réduire vos trajets automobiles et pourquoi pas votre empreinte écologique.


Bonne visite !

vendredi 28 mars 2008

mais comment faire ?

en cours de rédaction, n'oubliez pas de revenir dans quelques temps pour en savoir plus !

  • Pour le quotidien : On s'organise, et on se passe plus facilement qu'on ne le pense de la voiture ; parce que 2km à pied, ça n'usent pas les souliers !! Et puis vous connaissez les transports en commun, le vélo, les rollers, le skate, la trottinette, le cheval (pourquoi pas ?) et que sais-je encore ? (voir discussion sur Velotaf sur les déplacements quotidiens... originaux !)

  • Pour les grands trajets, le train c'est mieux ; Pour celui qui aurait été le conducteur (c'est évident). Pour sa femme (moi) qui aurait entendu à tout bout de champ "mais c'est pas vrai ça, tu ne regardes jamais les panneaux ou quoi !!? on fait quoi maintenant ?". Pour les enfants qui apprécient de ne pas être attachés tout le long d'un long voyage, de ne pas pouvoir lire car "tu vas être malade", de ne pas pouvoir manger car "tu vas en mettre de partout (et la voiture ça coûte cher !!).

lundi 24 mars 2008

Et maintenant la neige

7h00 ce matin, 3 à 5 centimètres de neige blanche quasi immaculée recouvrent Tonnerre ! Je n'ai pas l''habitude d'aller chercher le pain le matin ; la plus proche boulangerie se trouve à 1500m de la maison, en centre-ville, et leur pain n'est pas des meilleurs. Mais là, une irrésistible envie me prend de rouler dans la neige. Deux trois glissades, un petit détour pour prendre des photos du canal sous la neige, et une jolie trace dans le tapis blanc du patis, et je remonte fièrement déjeuner avec la famille. La matinée, nous ferons avec Zoltan quelques batailles de boules de neige, avant que cette neige printanière ne fonde. Ce sera la seule sortie vélo du jour !





dimanche 23 mars 2008

La draisienne de Zoltan

video
Quelle est la première règle de base pour apprendre à faire du vélo ? Tenir en équilibre ! C'est pourquoi nous avons bricolé cette draisienne pour Zoltan qui avait bien du mal à se mettre au vélo, à notre plus grand désespoir ! Il parait que la méthode est efficace - très prisée en Allemagne - pour apprendre à faire du vélo sans passer par l'étape « petites roues ». Un tournevis, une clef de 10 et exit la chaine et le pédalier,...

Zoltan étant pétochard, les débuts ont été difficiles. Mais il s'amuse de plus en plus avec, se déplace ainsi à la force de ses jambes et prend de plus en plus de risques dans des descentes toujours plus grandes.

Et le freinage ?

Le freinage se réalise tout simplement en apportant de la résistance au sol avec les jambes. La plupart des draisiennes pour enfants ne possèdent pas de freins car les très jeunes enfants n’ont pas suffisamment de réflexes pour les utiliser à bon escient, il est plus naturel et plus efficace pour eux d'utiliser leurs pieds. Zoltan serait lui sans doute en âge d'utiliser des freins et ses prises de risques en descente en nécessiteraient sûrement.




Pour les non bricoleurs ?




samedi 22 mars 2008

Sale temps pour pédaler




Voilà, une semaine de pluie s'achève durant laquelle les vélos sont restés au garage et un week-end détestable s'annonce. Ce matin, les collines au-dessus de Tonnerre sont blanches et le thermomètre est descendu en dessous des 0°C. Le vent souffle et la pluie intermittente est glaciale. Dans ces conditions et avec la petite puce, il n'est pas question de programmer des sorties dans le Tonnerrois. Celles-ci seraient pourtant bénéfiques comme entrainement en prévision des vacances estivales.

Nous n'avons quand même pas résisté à l'appel de nos vélos que nous nous sommes empressés d'enfourcher :
  • Le matin, j'ai pris la direction du marché et d'Auchan (et oui, il y a des choses qu'on ne trouve ni au marché, ni au Biocoop) avec Zoltan dans la carriole. Le retour, avec les 15 kilos de courses et le vent de face sur la rocade de Tonnerre, a été... long !
  • l'après-midi, direction la bibliothèque pour toute la famille. Nous sur nos vélos, on a eu (très) froid mais les deux étaient bien au chaud dans la carriole.



dimanche 16 mars 2008

La carriole sous la pluie


Les averses diluviennes de ce matin ne m'ont pas empêché de descendre à la piscine avec Zoltan dans la carriole. Celle-ci a formidablement réussie ce premier test d'étanchéité :

            • 800 m sous averses
            • 45 minutes, garée sous la pluie
Bilan : pas une goute d'eau à l'intérieur de la carriole. Si moi j'étais détrempé (malgré ma veste de pluie), Zoltan était lui bien au sec.






samedi 15 mars 2008

Grossesse et vélo !

En 2007, j'ai eu la bonne idée de faire un petit deuxième... et oui un bébé. Quelle rapport entre ma grossesse, et la vie sans voiture ? En fait il y en a plusieurs. La grossesse faisant parti de la vie de famille, il a fallu géré cet évennement

Lors de ma grossesse
Alors à vélo, le gros bide, ben c'est pas très pratique ! Mais vous constaterez dans nos sorties, que nous sommes partis en vacances à Paris et Dijon. J'étais alors enceinte de 6 mois et celà ne m'a pas empéché d'essentiellement utiliser sur place nos vélos. J'ai continué ensuite des trajets quotidien (centre ville à 1500m), sans forcer et sans problème.


Les derniers mois et l'accouchement
Là, Grégory n'a pas résisté aux publicités de la nouvelle Twingo, a téléphoné direct à la soeur qui travaille chez R....... pour en avoir une 4 mois plus tard, à deux mois de l'accouchement. Bon, ça a été bien pratique puisque nous avons voyagé un peu en savoie à quelques jours du terme. Avec le recul, on aurait certainement pu faire autrement,... si seulement la maternité de Tonnerre n'était pas fermée !


2007 et notre voyage en Savoie, me permet de rajouter un moyen de transport que j'ai testé ; la luge. Et oui une semaine avant d'accoucher, je faisais quelques descentes en luge avec mon fiston. Certes ce n'est pas vraiment un moyen de se véhiculer. Néanmoins, les skis le sont en période de neige, que l'on peut rajouter à la liste.



Le transport de junior n°2.
Trois mois avec la voiture, et on a craqué : "La bagnole, y'en a marre !". Alors que nous avions prévu de la vendre au mois de juillet (pour les 6 mois de Zya), nous nous en sommes débarassés dès le 15 février. Nous avons alors acheté notre carriole et le transat nourisson. Zya a ainsi fait sa première sortie à 2 mois, sans souci !

il fait beau : nouvelle sortie


18°C au thermomètre, un vent léger... bref un temps idéal ce samedi pour reprendre les sorties en famille à vélo. On commence par un petit parcours d'à peine 14 km :
  • Tonnerre (les prés hauts)
  • Epineuil
  • Dannemoine (par la petite route le long des vignes)
  • Cheney (par le canal),
  • Vezinnes (point 7 et 8 : ça fait mal !),
  • retour par Dannemoine
  • Epineuil (point 11 et 12 avec le vent de face qui semble avoir forci, dur dur !)
Mon vélo : nickel
Le vélo de laurence : nécessite une révision
La carriole : nickel, même si elle pèse lourd (11 kg) avec Zoltan (16 kg) et Zya (5kg)
La forme : moyen ; nous avions déjà fait l'aller retour au marché le matin (6,5 km avec au retour notre mythique côte et les courses dans la carriole)



vendredi 14 mars 2008

nouveaux achats

Après une virée (en train) à Dijon cette semaine, nous avons investit dans du matériel de camping pour nos prochaines vacances à vélo. Comme nous étions déjà suffisamment chargés avec les deux enfants (et les couches lavables de la petite dernière), nous sommes rentrés les mains vide à Tonnerre et avons commandé aujourd'hui sur KOODZA


Ce que nous avons commandé (entre autres) :
  • tente T4 Ultralight Pro
  • Matelas autogonflant A 200 Light





Avantages de Koodza :
  • Moins cher que Decathlon
  • On trouve tous les produits Decathlon (Quechua, Kalenji, Tribord, b'Twin, Domyos,...)
  • Livraison à domicile ou en relais colis

Inconvenients de Koodza :
  • Livraison un peu longue (10 jours)
  • On trouve uniquement les produits Decathlon





mardi 11 mars 2008

Mauvaise note pour Décathlon

Après une précédente révision bâclée au Décathlon de Montiviliers (qui leur avait pris une journée) mi 2007, mon Triban Trail 7 avait de nouveau besoin d'une bonne révision. Je décidais donc un bon matin de prendre le train direction Décathlon Auxerre avec mon vélo pour un certains nombres d'opérations courantes mais pour lesquelles je ne suis pas franchement compétent :

  • réglages des freins avant (disque) et arrières (V-Brake)
  • entretien de la fourche
  • réglage des dérailleurs avant et arrière
  • dévoilage des roues
  • vérifications courantes, graissage,...
Laurence a eu la bonne idée de me faire appeler le service atelier pour vérifier qu'il pouvaient réaliser cet entretien-révision dans la journée (estimée à 1h ou 2h maxi). Qu'elle ne fut pas surprise lorsque le technicien m'annonce :

"A non, ce n'est pas possible, si ça dépasse 1/2 heure, votre vélo part à Paris et vous avez une bonne semaine de délais"

Désormais, dans chaque magasin, Décathlon assure un service atelier qui prend en charge uniquement les prestations express qui peuvent être réalisées en moins de 30 minutes (en gros pas grand chose). Au-delà les vélos sont envoyés dans leurs ateliers régionaux (la confirmation ici).

Abérant ! Mon vélo ne remettra plus les roues dans un Décathlon de sitôt !






samedi 8 mars 2008

Première sortie à 4

Nous avons fait notre première sortie à 4 ce matin, direction le marché et la bibliothèque, au centre ville de Tonnerre, à 2km. C'était aussi la première sortie vélo pour Laurence qui n'avait pas pédalé depuis le mois d'octobre (en raison de la grossesse)

Bilan très positif :
- la petite (2 mois et demi) est bien maintenue ; le hamac est bien adapté à sa morphologie.
- en 30 secondes, la petite s'est endormie (et pourtant je marchais à côté du vélo au démarrage !)
- la carriole est très stable et l'attache parfaitement sûre.
- retour à la maison par une côté à 9% avec zoltan 15kg, zya 5kg, les fruits légumes yaourts lait oeufs... (de la ferme) pour la semaine, 12 kg... même pas mal !






mercredi 5 mars 2008

un transat pour bébé



Nous avions prévu de vendre notre voiture (acquise deux mois avant l'accouchement) dès que notre petite dernière (née le 23 décembre 2007) pourrait se tenir assise dans la carriole.

Mais nous n'avons pas pu attendre : marre de la bagnole,... nous l'avons vendue le 16 février.

Restait donc à trouver un moyen de véhiculer notre petit bout autre que l'écharpe, que nous trouvons adaptée pour les déplacements pédestres, mais dangereuse à vélo.

Et nous avons trouvé ce transat de la marque "Charriot Carriers" parfaitement adapté à notre carriole (Corsaire XL). Une fois les derniers doutes dissipés auprès du service client de chez www.carrioles.com nous l'avons acheté et immédiatement monté.

points positifs

  • le transat est parfaitement adapté à la morphologie d'un très jeune enfant
  • l'enfant est parfaitement attaché et ne risque vraiment pas grand chose
  • le prix n'est pas prohibitif (65€)
  • la qualité est au rendez-vous, comme tous les articles "charriot carriers"
  • le montage du transat n'empêche pas le pliage de la carriole
  • il reste (dans la carriole corsaire XL) une vraie place à côté

points négatifs
  • le montage n'est pas des plus simple d'autant que la notice de montage est en anglais (heureusement un traduction française existe sur le site canadien de Charriot Carriers).

Notre remorque


Ca y est !

Commandé il y a quelques jours auprès de www.carrioles.com, notre remorque Charriot Corsaire XL est arrivée.

Tels des enfants, nous nous dépêchons de la déballer et nous attelons au montage.


samedi 1 mars 2008

Pourquoi une vie sans voiture ?

Parce que l'on peut faire sans !
voir comment

En bref, parce que la voiture :

  • pollue,
  • fait du bruit,
  • blesse et tue,
  • consomme de l'énergie fossile non renouvelable
  • occupe la quasi-totalité de l'espace public, au détriment d'autres modes de déplacement comme le vélo ou les transports en commun.
Et parce que la voiture... ça me donne de l'urticaire ! Mais les raisons, diverses, sont plus simples que ça. En voici, et j'en oublie sûrement ;

Parce que sans, c'est tellement mieux !
  • Pour le budget ; C'est une évidence, la voiture ça coûte, à l'achat, au fonctionnement, et encore plus si on l'abime !!
  • Pour la terre ; Vous comprendrez rapidement, je vous le mets quand même, qu'on est plutôt respectueux de mère nature. Alors c'est sûr que côté propreté, on fait mieux que la p'tite auto !! On a beau chercher des alternatives au pétrole, et ceux pour sa rareté future, pour son prix, son impact sur l'air ambiant, ce ne seront jamais de vrais alternatives !! Et puis la voiture, quand on ne s'en sert plus, ça pollue encore !
  • Pour sa santé ; Parce que le sport, ça vous gagne !! et que j'en ai bien besoin !!
  • Pour l'espace urbain ; une ville sans voiture, c'est tout de même plus appréciable.

Parce que même si vraiment parfois...


On peut avoir recours au taxi, à la location, aux voisins,...




En résumé ; on peut faire sans, on fait souvent mieux sans, et tout le monde s'en porte pas plus mal. Nous on n'en a plus, au moins, on n'est pas tenté ! Mais même si vous en avez une, vous pouvez la laisser dormir au garage pour bien des choses.

Mais si vous en êtes capables... je l'ai fait ! Alors pourquoi pas vous ?

Nos vélos


2 vélos décathlon Triban Trail 7

Notre première carriole


Qui sommes nous ?

Grégory (30 ans) - Zya (2 ans) - Zoltan (7 ans)



Dans ce blog, vous verrez également apparaître Laurence. Il s'agit de la maman de Zoltan et Zya. Nos vies ce sont séparées, mais j'ai décidé de garder les articles qu'elle avait écrit qui apportent, à mon sens, de nombreux éclairages sur la vie à vélo côté féminin (notamment la grossesse...)

Historique

Préambule
En fait, tout a commencé il y a huit ans ... quand nous nous sommes rencontrés, Grégory et moi, Laurence. Je vous passe les détails. Comme tout bons consommateurs, nous avons rapidement souhaité notre maison bien à nous, un boulot pour se la payer, et une petite auto pour nous y conduire... et pourquoi pas deux ! Cela a duré trois ans.



2005-2006 : la prise de conscience
Mais nous avons très vite senti que cette vie ne nous convenait pas ; boulot, dodo, ... auto ! Nous aspirions à une vie plus simple. A la naissance de Zoltan (2003) j'ai souhaité me consacrer à lui ; plus de travail, et donc plus de voiture pour moi. Grégory allait au travail en vélo régulièrement (500m, pas l'Everst à monter... juste une bonne petite côte digne de notre regretté pays de Caux... même pas plate la normandie !)



septembre 2005 : le 1er déménagement
Histoire de ce compliquer un peu le quotidien, on s'éloigne du boulot de Grégory, 4 kilomètres, c'est pas énorme mais quand il faut faire deux allez-retour dans la journée, c'est déjà moins rigolo surtout sous le temps capricieux (on n'a pas dit pluvieux) de normandie. Heureusement, le véhicule du boulot est là pour "les coups de mous".

Si pour moi la voiture n'était pas une solution, il a fallu que j'apprenne à me bouger autrement. Et 1km à vélo, dans ma tête, c'était la manche à traverser à la nage. Faut dire aussi que j'avais Zoltan dans le siège tout de même... vous ne vous rendez pas compte !! Mais finalement, petit à petit, j'ai apprécié de profiter des livraisons à domicile ( commerce à 15kmà, de découvrir le marché et sa convivialité, la bibliothèque (10km) et ses 2h aller-retour ! Et surtout à surtout, les vacances en train ; fini le stress de 8h de voiture, remplir le coffre à ras bord, prévoir l'heure de départ selon le petit. Le train, ça signifie, pouvoir bouger, pas de conducteur donc disponibilité entière pour les enfants, manger tranquillement, se dégourdir les pattes (ben ouai, même après les énième trajet, c'est toujours aussi rigolo de marcher dans un train en route, qui tangue !) Et puis pour moi, ça veut dire ne plus se prendre la tête 8 mois avant le départ, parce que la voiture, sur la route, le trajet, les autres conducteurs, ... c'est psychologique, je ne supporte pas !!




Juillet 2006 : le grand saut

Alors comme on s'en passait très bien, un beau jour du mois de mai, j'ai dit à Greg "allez, on la vend". Comme s'il n'attendait que mon autorisation, mais un peu paniqué tout de même "quoi, t'es sûre, TU ne vas pas le regretter ? Toi qui n'es pas très... sportive ?" Alors on acheté nos deux tribans, notre première carriole et nous nous sommes séparés de notre "Boumbo" (trafic jaune) ne faisait plus parti de notre vie. (petite larme)
  • achat de nos deux vélos
  • achat de notre première carriole (une via nova)
  • vente de notre renault trafic après 2 ans 1/2 de bons et loyaux services



février 2007 : le 2ème déménagement
Bye-bye la normandie, direction Tonnerre, petite ville que nous avons choisie tant pour le boulot que pour ses avantages :
  • mon boulot à 100m de la maison (que nous venons d'acheter)
  • avec 6000 hab Tonnerre compte tout ce qu'il faut en commerces, services, loisirs,...
  • une gare à 1000m sur la ligne Paris-Dijon
  • un garage renault à 50m qui fait la location de véhicules pas trop cher (au cas où)




novembre 2007-février 2008 : la parenthèse
  • achat d'une petite renault twingo pour la fin de grossesse de Laurence et les premiers jours de Zya
Plus de détails dans Grossesse et vélo



février 2008 : nouveaux investissements
En février, et après mainte lecture, il nous a paru évident que notre première carriole, acheté en 2006, ne serait pas celle qui porterait Zya car après de bons et loyaux services elle se révélait être de plus en plus dangereuse. De plus, elle ne possédait pas d'amortisseurs et n'offrait pas de solution adaptée pour y mettre un siège pour tout petit. Nous avons donc fait des recherches. De plus, le vélo n'est pas uniquement un moyen de locomotion au quotidien, mais aussi pour les balades en week end (sur chemin). Nous espérons aussi parcourir de nombreux kilomètres lors des congés de Grégory. Il nous fallait une remorque de bonne qualité, solide, pratique, où l'on puisse mettre un siège bébé, et qui soit agréable pour les enfants (qui ne leurs fasse pas supporter de grandes secousses). Nous avons donc choisi d'investir dans :



décembre 2009 : argh, de nouveau une voiture !

Arrivée dans l'allier : la campagne, ses vaches, la gare à 25km,... et pour Grégory l'obiligation d'avoir une voiture pour le boulot.

Merci de vos commentaires et autres petits mots d'encouragements..
j'en ai bien besoin !

Signé "La fénéante de la famille !!"

Il me faut ceci et cela... petit équipement

en cours de rédaction

On dit que ce n'est pas plus compliqué de se bouger sans voiture, qu'il suffit d'un peu d'organisation. Que me faut-il au juste ?

Généralement on sort avec ses papiers, de l'argent, tout ça dans un sac. Je dirais qu'en plus de ses petites affaires, mieux vaut prévoir une gourde, un mouchoir. Qu'il fasse chaud ou froid, c'est toujours agréable d'avoir de quoi se désaltérer un peu. En ce qui me concerne, je n'ai besoin de rien de plus. Vous pouvez toujours pensez au peigne, et que sais je encore.
Pour ce qui est de poser quelques part votre sac à main, à dos, un petit pull, vous pouvez investir dans le panier ou la sacoche pour guidon.
Il est fort utile aussi d'avoir un antivol, même s'il est des endroits qui ne risquent rien !
Les vélos sont parfois vendus avec un tas de petits trucs, de l'inutile et lourd à l'indispensable. Dans le lot on trouve la sonnette ; C'est à voir si on s'en sert, ou si on s'en passe, mais il est utile lorsque la piste cyclable est sur un trottoir de pouvoir prévenir les passants. Utile aussi dans des pays où le vélo est plus qu'une mode, une habitude, un mode de vie, un moyen de transport des plus communs !
On peut apprécier aussi les garde boues, sur les chemins terreux humide, mais aussi sur la route par temps humide.
Lorsque l'on se bouge de nuit, et l'hiver, tant le matin que le soir, il fait vite sombre, on peut donc penser à la petite lampe "dynamo"!! Les piles s'usent vraiment trop vite sur les autres.
Le porte bagage ou/et sacoches sont un équipement utile selon ce que vous avez à transporter, si vous faites des courses.
Voilà ce dont on dispose sur notre vélo. Bien sûr, chacun avec son expérience saura ce qui lui convient. Mais voyez qu'avec un peu d'équipements, c'est le grand luxe !!